Réalisations

> Premiers pas

Itamar Freilach

Pas de deux avec Alexandre Riabko
Musiques de J.S. Bach et de Giora Feidmann

En 1996, Alexandra Bansch signe sa première chorégraphie, présentée la même année lors de la journée mondiale du sida à l’Opéra de Hambourg.
Itamar Freilach raconte l’histoire d’une veuve qui, au creux d’une kippa ramassée en chemin, voit ressurgir son amour défunt. Sur un Klezmer traditionnel joué par Giora Feidmann, le couple se livre à un pas de deux très joyeux. Mais, face à sa solitude retrouvée, la femme peut enfin « danser » son désespoir. La voix du violoncelle dictée par J.S. Bach devient sa propre voix.


H…mon amour

Pas de deux avec Yuki Mori
Musique de Maurice Ravel
Texte de Marguerite Duras

Crée en 1997 Alexandra Bansch reprend le même thème, celui de la femme amoureuse face à un destin qui la dépasse. Inspiré du texte de Marguerite Duras « Hiroshima mon amour », les mots , les silences, la musique et les corps se répondent sans cesse, véritable calligraphie soutenue par la musique sensuelle de Ravel.

Après avoir reçu un premier prix de l´Opéra de Hambourg, la pièce a été remarquée lors d´une audition au Théâtre de Chaillot par Maurice Béjart qui invite Alexandra à rejoindre l'Atelier Rudra Béjart à Lausanne.



Tango pour quatre femmes

Pas de quatre avec Anna WehsargIvana Baresic,
et Sophie Abrioux Chanté par Cipe Lincovsky

En 1999, lorsque Maurice Béjart crée « Ché, Quijote y Bandoneon », il propose à Alexandra Bansch d’y intégrer une de ses chorégraphies,Tango pour quatre femmes. Elle y donne vie à quatre femmes qui ont fait ou accompagné la vie du Che Guevara : la mère du Che, puis son premier amour ainsi qu’une révolutionnaire qui chantent leur plainte pour enfin être rejointe par celle qui est l’essence de toutes -son âme. Che Quijote y Bandoneon fut crée pour Weimar en Allemagne puis présenté entre autres en Amérique du Sud, en Israël, en Belgique et en Italie.

> Histoire du soldat (2006)

Conte musical lu, joué et dansé (Stravinsky / Ramuz)

Alexandra Bansch  danse, chorégraphie et mise en scène
Olivier Mérot  direction musicale
Frédéric Guignot  narration
Typhaine Valdenaire  costume

En 2006 le Conservatoire de Pontault-Combault commande à Alexandra Bansch la mise en scène du chef d’œuvre de Stravinsky dans sa version jouée, parlée et dansée. L’Histoire du Soldat inspirée d'un conte russe reprend le thème de Faust sur un livret de Ramuz. Dans son adaptation, Alexandra Bansch reste proche de l´original avec orchestre et narrateur sur scène. Les trois personnages sont interprétés par la même danseuse/comédienne dont seul le costume change, reliant ainsi musique, théâtre et danse.

« Ce soldat veut tout et n’aura rien. Est-ce le narrateur qui raconte, le soldat qui invente ou tout simplement la musique qui fait naître le conte ? Mon soldat est à la fois soldat, princesse et diable. Il a tout en lui, toutes les possibilités, le bien comme le mal, mais encore faut-il savoir ce qui domine en lui. Il vient de loin comme ces contes racontés depuis des siècles s’enrichissant à travers mille bouches tout en gardant leur âme. Il voyage à travers ses sentiments, ses rencontres, évoqués et soulignés par la musique très riche de Stravinsky. Et si à la fin Ramuz nous souffle « qu’un bonheur est tous les bonheurs » alors tous nous devenons ce soldat qui l’écoute. »

Alexandra Bansch

> Transporting you (2008)

Suite dansée (Bach). Créée pour Colas.
Cité de l'Architecture et du Patrimoine, Paris.
23 septembre 2008.

Alexandra Bansch  danse et chorégraphie
Gautier Capuçon  violoncelle
Pascal Noël  lumières
Marion Cito  costume

Transporting you fait collaborer Alexandra Bansch au violoncelliste Gautier Capuçon.
Autour de la Suite N° 2 pour violoncelle seul de J.S. Bach, la pièce est une rêverie sur le pouvoir magique de la musique de nous transporter ailleurs. Dans transporting you, on suit le chemin d’une femme qui semble être née de l’union du musicien avec son instrument. Tantôt la femme s’accroche au musicien et à la musique, tantôt elle les fuit. Ensemble ils bâtissent une route faite de sons et de mouvements, - solide comme une route réelle.

> Crossroad(s) (2009)

Créé pour Colas. Espace Cardin, Paris.
23 septembre 2009.

Alexandra Bansch  chorégraphie
Alexandra Bansch, Denis Kuhnert  danse
Antoine Poupel  décor photographique
Alain Richon  bande originale
Pascal Noël  lumières

Un homme égaré dans la violence urbaine croisant une femme en fuite prise au piège du trafic, un sentier défriché au sein d'une nature vierge, une rencontre de hasard après la pluie, un rituel sacré sur une route silencieuse, forment un « road movie » dont l'univers sonore et visuel représentent la clé de voûte.

> Participation (2012-2013)

Mal-aimée / vidéo-clip

Alexandra Bansch est mise en scène dans une vidéo pour la collection automne-hiver 2012-13 de la marque de prêt-à-porter Mal-aimée. Cette vidéo est signée Kate Barry.

> Musique de chambre (2013)

Une création d’Alexandra Bansch
sur l’invitation de la compagnie Karma Dance Project

Nicola Ayoub  interprète, compagnie KDP
Ikki Hoshino  interprète, compagnie KDP
Daniel Pop  interprète, compagnie KDP
Alice Valentin  interprète, compagnie KDP
American retro  costumes 
Eric Julou création lumières
trio n°2 en mi bémol de Franz Schubert  Musique

Un boudoir. Deux couples se livrent aux jeux de la séduction. C’est un manège sans fin qui s’exprime sur une partition chorégraphique entre danse et théâtre. Les rôles s’échangent, les affinités ne cessent de se redéfinir… Un à un, les personnages se mettent à nu. 

Voir la note d’intention